En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Le lecteur multimédia pour visionner les archives est Adobe Flash Player. Merci de mettre à jour ou d'installer le module dans votre navigateur web en suivant ce lien : https://helpx.adobe.com/fr/flash-player.html.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1972 : Comices agricoles à Neufchâtel-en-Bray

 

ARCHIVES LIÉES À UNE SOCIÉTÉ EN TRANSFORMATION :

 
Une société en transformation
Révolution agricole
Agriculture
Film :
Marché aux bestiaux de Saint-Romain-de-Colbosc
Réalisation :
Haury Jean
Date :
1972
Format :
16 mm, Couleur, muet
Notice :
Jacques Girard, membre actif du Club de Cinéastes Amateurs de Neufchâtel, filme les événements marquants de sa commune. Ici le Comice agricole de 1972, qui se déroule sur les lieux de l’actuel quartier Saint Vincent. Il nous fait découvrir entre autres l’élevage de Bourceville (ferme de M. Bertel spécialisée dans la « race normande ») . Cette exploitation devait être présentée à Kroutchev lors de sa visite en Normandie en 1960.
En savoir Plus
Dès le XVIIIe siècle, il existait des «Sociétés d’Agriculture, des Sciences, des Arts et Belles Lettres», et les premiers Comices agricoles s’organisent à Paris en 1788. Supprimés en 1793, ils renaissent au début du XIXe siècle. A l’instar des Assemblées agricoles en Angleterre, le Duc Decazes, Ministre de l’Intérieur de Louis XVIII, insiste sur la nécessité de reproduire ce modèle anglais : « Nos cultivateurs, mettant en commun leurs connaissances pratiques et leur expérience, seraient mieux appréciés et s’attacheraient davantage à leur état. (…) Tout ce qui sert à la nourriture de l’homme, se perfectionnerait en qualité et s’accroîtrait en quantité. Nos marchés s’approvisionneraient mieux et plus abondamment et un surcroît d’aisance générale serait un des résultats heureux des associations agricoles que nous aurions eu le bon esprit d’emprunter à nos voisins». En 1833, le règlement destiné à créer les Comices est promulgué, et le premier Comice se tient dans la Nièvre : les agriculteurs conduisent leurs animaux au chef-lieu de canton où les attendent les curieux. Ces réunions deviennent l’occasion de célébrer le travail de la terre dans la fête et de récompenser les plus beaux animaux.
Partage Social

À PROPOS DU CINÉASTE :

Girard Jacques (1920 - 2010)

Girard Jacques (1920 - 2010)

Médecin d’origine parisienne, installé comme chirurgien à Neufchâtel en Bray au début des années 50. Cinéaste amateur, on a de lui une vingtaine de films dont la plupart ont pour objet la vie quotidienne dans le Pays de Bray, divers films de voyage et de famille, ainsi que quelques plans de Nikita Khrouchtchev (voyage officiel de 1960) lors d’un arrêt en gare de Serqueux.