En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Le lecteur multimédia pour visionner les archives est Adobe Flash Player. Merci de mettre à jour ou d'installer le module dans votre navigateur web en suivant ce lien : https://helpx.adobe.com/fr/flash-player.html.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1938: Masques à gaz

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Réalisateur
Charles Redfearn
Année
1938
Lieu
Southend-on-sea
Thématique
Guerres
Résumé
Pendant la deuxième guerre mondiale, la position de Southend-on-Sea, dans l'estuaire de la Tamise, exposait la ville à des risques élevés de raids aériens. De plus, l'usine de radio EKCO était implantée à Southend et une garnison était basée à Shoebury, à proximité. Pour sa protection, la ville s'était déjà préparé aux risques d'invasion, avec des exercices d'extinction des lumières, la formation de groupes de protection et des exercices de défense.
Face à la menace des gaz toxiques, tel que le gaz moutarde utilisé pendant la première guerre mondiale, 38 millions de masques à gaz ont été distribué dans tout le Royaume-Uni avant le début de la guerre. Ces distributions s'effectuaient dans les écoles et les universités. Dans les rues de Southend, des affiches expliquaient aux habitants où ils devaient aller prendre leurs masques à gaz, comment les transporter et les utiliser. Un petit groupe fait une démonstration du port des masques à gaz devant l'école de Chalkwell.
Mais comme les gaz toxiques n'ont jamais été utilisés contre le Royaume-Uni, les masques à gaz n'ont jamais servi. Pendant que les écoles servaient à préparer les civils aux risques de la guerre, et pendant la construction des abris anti-aériens, les enfants étaient en vacances forcées. Comme l'affiche l'indique, ils devaient se présenter chaque jour à l'école jusqu'à la reprise de leurs classes normales.
Les hommes déclarés inaptes au combat devaient participer aux préparations des défenses du territoire national. Nombre d'entre eux faisaient partie des unités ""Air Raid Precautions"" [protection anti-aérienne] ou ARP. Leurs responsabilités incluaient les alertes, l'extinction des feux et lumières, les opérations de nettoyage après les bombardements. Une affichette sur la voiture indique que le conducteur participe à une opération ARP.
Ce film montre des travaux faisant probablement partie de la construction d'abris souterrains aux points stratégiques de la ville.
À Southend, la première bombe est tombée le 18 juin 1940, à proximité du lycée Southend High School for Boys, faisant deux morts et 13 blessés.
Partage Social
 
Localisation :
.