En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Le lecteur multimédia pour visionner les archives est Adobe Flash Player. Merci de mettre à jour ou d'installer le module dans votre navigateur web en suivant ce lien : https://helpx.adobe.com/fr/flash-player.html.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1948: Noël

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Film
Noël 1948
Réalisateur
Sergent Henri
Année
1948
Format
9,5 mm, N&B, Muet
Lieu
Rouen
Thématique
Fêtes
Résumé
Noël commence toujours par une lettre au Père Noël. En cette année 1948, alors que la plus petite des enfants dessine, les deux autres s’appliquent sagement. « Mon cher Père Noël, pour ce (sic !) Noël, je ne vous demande qu’une auto miracle, une escadrille d’air et bimoteurs. Comme livres, je vous demande Jules Verne, premièrement « Le tour du monde en 80 jours » et « De la terre à la lune », écrit Jean-Pierre avec sa plume sergent major. « Mon cher Père Noël », rédige à son tour l’ainée, « je voudrais bien que vous m’apportiez une poupée, mais c’est tellement cher ! Vous n’avez peut-être pas assez d’argent »… Plus tard, après une visite des vitrines des boutiques de jouets rouennaises, les enfants découvriront enfin leurs cadeaux. Le Père Noël a-t-il exaucé leurs souhaits ? La réponse est bien entendu dans ce beau film de Noël en noir et blanc.
Partage Social
 
Localisation :
.

À PROPOS DU CINÉASTE :

Sergent Henri (1910 – 2003)

Sergent Henri (1910 – 2003)

Professeur de dessin au Lycée Corneille de Rouen, il étend son enseignement à la photographie et au cinéma. Passionné de cinéma, il fonde le Club des Cinéastes Amateurs de Rouen. Son abondante filmographie, élaborée essentiellement dans les années 1950 et 60, illustre avec brio le plein essor de la pratique du cinéma amateur.