En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1953: Vacances en Normandie et Bretagne

 

ARCHIVES LIÉES À UNE SOCIÉTÉ DE LOISIRS :

 
Une société de loisirs
Les congés payés
Film :
Vacances en Normandie et Bretagne
Réalisation :
Le Blanc Charles
Date :
1953
Format :
9,5 mm,NB et couleur, muet
Notice :
M. Charles Le Blanc, dont nous avons déjà présenté un film « Construction d’une maison à Neufchâtel en Bray » dans le chapitre 1 Logement Individuel, filme sa famille en vacances en Basse-Normandie (Saint Aubin sur Mer, Cabourg et Ouistreham) et en Bretagne (Saint Malo, Morgat, Saint-Servan, Bréhat, Concarneau, forêt du Huelgoat) . Dans le désir de se rapprocher de la nature, il est adepte du camping sous tente canadienne.
EN SAVOIR PLUS...
On peut noter que l’une des femmes sur la plage de St Aubin porte un maillot deux-pièces, ce qui à l’époque était encore sulfureux. Louis Réad avait présenté en 1946 à la piscine Molitor, son « bikini » porté par une danseuse nue du Casino de Paris -aucun mannequin n’avait accepté de le porter-, il lui avait donné ce nom en référence à l’atoll Bikini en Micronésie, centre d’expérimentation des Bombes « A » et « H » américaines. Il en espérait le même succès. Ce type de maillot de bain fut longtemps interdit sur les plages d’Europe, et ne fut autorisé dans les piscines allemandes qu’en 1970. Ce vêtement n’était pas vraiment nouveau puisque l’on trouve sur une fresque romaine de la Villa Casale en Sicile (II ème siècle avt JC), des jeunes femmes jouant en bikini…(source : Wikipedia).
Le mot camping vient du latin campus, champ et d'une expression qui apparaît au XIXe siècle, « faire campos », désignant l'arrêt de la scolarité pour que les enfants aillent à la campagne accomplir les travaux agricoles (moissons en été). Le mot apparaît en 1903 dans le quotidien sportif L’Auto qui mentionne les campements sportifs des Anglais qui se regroupent dans la première association de camping de l’histoire, l’Association of Cycle Campers fondée à Londres en 1875.
Avant la Première Guerre Mondiale, les campeurs sont très souvent des randonneurs appartenant à des catégories socio-professionnelles élevées : la pratique du camping apparaît ainsi dans les sociétés industrielles où les personnes cherchent à quitter l'air pollué des villes pour retrouver un lien avec la nature et un « esprit sain dans un corps sain ». Avec l'apparition des congés payés en 1936 le camping en famille se développe mais il faut attendre les « 30 Glorieuses » pour que cette pratique se démocratise : les campeurs désormais motorisés partent en famille vers les plages françaises. En 1959, le premier décret sur le camping paraît. Il limite le camping sauvage, notamment sur les côtes. La plupart des campeurs se rendent alors dans les terrains de camping ou achètent une parcelle privée. C'est à ce moment précis que se crée la pratique du camping-caravaning sur parcelles privées. A partir des années 1970 les terrains de camping se développent, il y en a aujourd’hui plus de 11000 en France.
Partage Social