En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.

1954: Coté Cour

 

Archives liées à la reconstruction :

 
La reconstruction
Le mal-logement
Film :
Coté Cour
Réalisation :
Moignard Claude
Date :
1954
Format :
16 mm, NB, Sonore
Notice :
Claude Moignard, commerçant engagé dans l’association « Action d’Urgence Contre les Taudis » (AUCT), membre du « Club des Cinéastes Amateurs Rouennais » (CCAR) filme en 1954 le quartier Martainville de Rouen, les images sont commentées par Yvon Hecht, journaliste à Paris-Normandie, engagé dans la même association.
On ne sait pas à qui était destiné ce film dont le commentaire, visiblement écrit avec grand soin, oppose la ville de Rouen, ville d’art, à la ville de Rouen des mal-logés.
Dès janvier 1954, l’AUCT lutte contre le mal-logement qui sévissait dans toute la France et particulièrement à Rouen ville très éprouvée par les bombardements. Mais dès avant-guerre, le surpeuplement et la vétusté des immeubles avaient transformé de nombreux bâtiments en taudis abritant une population écrasée par la misère, l’alcoolisme, la maladie et la dislocation de la vie de famille. Présidée par Jacques Ragu, cette association se démenait afin que soient proposés des logements modestes correspondant aux ressources des futurs locataires.
EN SAVOIR PLUS...
En 1955, Jacques Ragu présente un rapport destiné au Ministère de la Reconstruction, dans lequel il expose des cas concrets:
« Famille A : 12, rue Abbé de l’Epée : 6 personnes dans un grenier mal clos à peine éclairé par une toute petite fenêtre ; vermine de toutes sortes; linge et vêtements mangés par les rats.
Famille B : 35 rue des Capucins, 9 personnes dans 4 pièces mal closes, il pleut dans les chambres, les rats et les souris passent par les trous des murs.
Famille C : 1, rue Montbret : 16 personnes dans une pièce.
Famille D : 117, rue Eau de Robec, 12 personnes dans 2 pièces (dont un jeune ménage avec bébé)… »
Il insiste sur la détresse des habitants qui voient leurs enfants confiés à l’orphelinat ou à une famille d’accueil, il donne les chiffres mettant en évidence les besoins en logements à Rouen (9000) et le programme déjà réalisé (1900) insistant sur l’effort qui doit être accompli afin de loger une population à revenus très modestes pour laquelle le loyer des HLM est encore beaucoup trop élevé.
Il propose un programme de 1000 maisons de type F3, F4, F5, F6 construites par la Société Anonyme Immobilière de Logement d’Urgence financées par le Crédit Foncier, le Comptoir des Entrepreneurs, la CAF et le 1% des employeurs.
Source : Rapport de Jacques Ragu adressé à M. Le Préfet de Rouen 11 mai 1955.
Partage Social

À PROPOS DU CINÉASTE :

Moignard Claude (1922 – 1996)

Moignard Claude (1922 – 1996)

Photographe et cinéaste autodidacte spécialisé dans la photographie industrielle et le film publicitaire, il est l’auteur de plusieurs documentaires réalisés dans la première moitié des années 1950.