En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Le lecteur multimédia pour visionner les archives est Adobe Flash Player. Merci de mettre à jour ou d'installer le module dans votre navigateur web en suivant ce lien : https://helpx.adobe.com/fr/flash-player.html.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1937: A La ferme

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Film
A la ferme
Réalisateur
Charles Davoust
Année
1937
Format
9,5 mm, N&B, Muet
Lieu
Indéterminé
Thématique
Agriculture et Pêche
Résumé
Un film intéressant qui montre la vie à la ferme, belle qualité de filmage, belle présence des visages. La vie à la ferme, on répare la carriole, on plume les volailles, on fait les foins, on monte les sacs au grenier, on boit un coup pour se donner du courage. La famille passe un peu gênée mais très digne devant la caméra. Un homme et une femme prisent du tabac. Une colonie d’oies passe dans la cour d’un air dédaigneux. Les plans sont très courts, mais cela ne gâche ni le plaisir ni l’émotion. Les visages sont très présents. Nombreuses scènes de la vie à la ferme, les animaux, les travaux des champs, des scènes de loisirs (en particulier une femme qui fait mine de dompter avec son fouet les bicyclettes qui tournent autour d’elle) les tenues vestimentaires, tout est riche d’enseignement. Un lapin gesticule vigoureusement entre les mains d’une paysanne, il est vraisemblablement promis au civet. Les femmes écossent des haricots.
Partage Social
 

À PROPOS DU CINÉASTE :

Davoust Charles (1888 - 1968)

Davoust Charles (1888 - 1968)

D’une famille d’origine mayennaise émigrée en Normandie, il fait toute sa carrière dans les services techniques d’Électricité de France. Au début des années Trente, il fait l’acquisition d’une caméra et filme nombre d’épisodes de sa vie familiale et professionnelle, en particulier les manifestations du Front Populaire. Sa filmographie, allant de 1930 à 1945, contient de nombreuses images de la sociabilité normande de l’entre-deux guerres.