En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1938: Mécanisation

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Rappel historique
Au début du XXe siècle les campagnes normandes, en particulier la campagne cauchoise, souffrent durement de l’exode rural qui a débuté mi-XIXe (départ d’abord des tisserands, puis des ouvriers agricoles vers les villes industrielles). Une des causes principales de ces départs est l’essor du machinisme et donc de la mécanisation (semoirs, faucheuses, faneuses, moissonneuses d’abord tirées par des chevaux, puis à moteur, etc).
Film
Escapade de Michel
Réalisateur
Viel Robert
Année
1938
Format
8 mm, N&B, Muet
Lieu
Indéterminé
Thématique
Agriculture et Pêche
Résumé
Ce film est une mise en scène dans laquelle un enfant joue le rôle d'un petit fugueur. Il est organisé avec un sens du découpage et du montage. En gros plan, un éventail japonisant se replie pour laisser apparaître le titre "L'escapade de Michel". Des volets intérieurs d'une chambre s'ouvrent. Le réveil affiche 7 Heures. Un petit garçon se réveille en se frottant les yeux , il contient mal son sourire de devoir jouer la comédie. Il s'étire, enfile ses sandales. Sa mère le débarbouille énergiquement. Le voilà dans un pré avec des vaches. Il court après les moutons et les poules. Puis il ouvre une barrière et s'aventure dans les champs , il suit une charrette qui transporte une citerne de lait et regarde une moissonneuse batteuse en pleine action. Il se promène au milieu des ballots de blé qui sont plus grands que lui. Il élit une meule, pose sa veste par terre pour ne pas être piqué par le foin coupé et s'installe pour une sieste. Mais il est bientôt délogé par les paysans qui travaillent . Michel picore des grains de blé à un épi. Il sort une cruche et un verre du coeur d'une meule et se sert à boire. Puis il part en courant dans la profondeur des champs. Le fermier, béret vissé sur la tête et mégot à la bouche manoeuvre sa moissonneuse et repart lui aussi.
Partage Social
 

À PROPOS DU CINÉASTE :

Viel Robert (1899 – 1959)

Viel Robert (1899 – 1959)

Entrepreneur de menuiserie, membre assidu du Photo-Club Rouennais, on lui doit de rares vues documentaires sur le Rouen de la Libération (1944) et de l’après-guerre. Beaucoup de ses films se présentent comme des œuvres à part entière avec montage précis et générique de début et de fin.