En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1937: Front Populaire

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Rappel historique
3 mai 1936 : les forces de gauche regroupées (le Front populaire) gagnent les législatives. Pour la première fois un socialiste, Léon Blum, est président du Conseil. A Rouen ce succès de la gauche conforte le maire radical Georges Métayer.
Eté 1936, suite aux accords Matignon signé entre le gouvernement et la CGT : semaine de 40 heures ; 15 jours de congés payés ; augmentation de salaires. Joie populaire, mais une certaine déception viendra vite, car le socialiste Marceau Pivert avait écrit “Tout est possible et à toute vitesse” ; or l’inflation grignote vite les hausses de salaire et dès 1938, à cause du risque de guerre, le gouvernement Daladier revient sur plusieurs réformes accordées par le Front Populaire, en particulier la semaine de 40 heures.
Mai 1937 : grève des dockers du port de Rouen.
Film
Films de famille Brentot
Réalisateur
Brentot André
Année
01/05/1937
Format
9,5 mm, N&B, Muet
Lieu
Rouen
Thématique
Droits Sociaux
Résumé
Ce film propose des séquences intéressantes de défilé du Front Populaire, premièrement, la manifestation du 1er mai 1937 à Rouen. Syndicats, corporations, défilent le poing levé et revendiquent plus de droits et de dignité. La foule est dense. L’Espagne fait partie des préoccupations des manifestants.
Partage Social
 
Localisation :
.

À PROPOS DU CINÉASTE :

Brentot André (1892 – 1973)

Brentot André (1892 – 1973)

Prothésiste-dentaire exerçant à Rouen, il acquiert une Pathé Baby à la fin des années 20. Outre nombre de scènes de la vie familiale, il enregistre diverses cérémonies civiles ou religieuses de Rouen ou des environs. A ce titre, son « Défilé du 1er mai 1937 », est un témoignage rare d’un rassemblement des forces locales du Front populaire.