En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1952: Remise des prix

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Film
Couture-Boussey
Réalisateur
Ripplinger Yvette
Année
1952
Format
16mm, N&B, Muet
Lieu
Couture-Boussey
Thématique
Fêtes
Résumé
Un film d'une grâce absolue. Yvette Ripplinger a filmé le jour de la remise des prix et du spectacle de fin d’année dans son village de la Couture-Boussey. La fanfare municipale joue avec un grand sérieux. Et, sur l’estrade installée dans la cour de l’école, devant tous les habitants, les écoliers proposent des spectacles qui rivalisent de charme. Le thème est celui de la corrida. Les petites filles portent des costumes hispanisants et les garçons des habits de toréadors. Puis la maîtresse et le maître appellent les enfants méritants et leur distribuent des livres et leurs prix. Un orchestre (clarinettes, tuba, contrebasse) joue pour cette occasion. C’est vraiment de toute beauté.
Partage Social
 
Localisation :
.

À PROPOS DU CINÉASTE :

Ripplinger Yvette  (1923 – 2011)

Ripplinger Yvette (1923 – 2011)

Longtemps fonctionnaire à l’Onu (conference officer à l’Unitar de Genève), elle utilisa ses connaissances cinématographiques « acquises au City Collège de New York» pour filmer (en 1952 et en 16 mm), diverses vues du village de son enfance. Il en résulte un document de 45 minutes (monté en 2002 par Sylvette Robson) intitulé Il était une fois La Couture-Boussey. Le film montre les femmes au lavoir, l’harmonie municipale, le battage des blés, les métiers, les ateliers de facture d'instruments à vent de l’usine Leblanc.