En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Le lecteur multimédia pour visionner les archives est Adobe Flash Player. Merci de mettre à jour ou d'installer le module dans votre navigateur web en suivant ce lien : https://helpx.adobe.com/fr/flash-player.html.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1940: Début de la guerre

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Rappel historique
2 sept 1939 : mobilisation générale en France. Le 3 septembre : le Royaume-Uni et la France déclarent la guerre à l’Allemagne.
Septembre 1939-Mai 1945 : Seconde guerre mondiale (dates concernant l’Europe).
Film
Ruines Gisors
Réalisateur
Fernand Bignon
Année
1940
Format
8 mm, N&B, Muet
Lieu
Gisors
Thématique
Guerres
Résumé
Les images montrent de nombreuses affiches placardées sur les murs de la ville de Gisors, des arrêtés ministériels aux titres évocateurs : « Avis aux réservistes », « Convocation », « Rappel immédiat », « Ordre de mobilisation générale », « Ordre de réquisition : chevaux et mulets », « Réquisition des automobiles », « Avis à la population : mesures relatives à la protection des immeubles contre les effets des bombes incendiaires », « Défense passive du territoire contre les bombardements aériens »… Une dernière s’adresse aux Gisorsiens. Difficile de lire ce qui est écrit, exceptés ces quelques mots en introduction : « un fou l’a voulu ainsi ». Veulent-ils parler d’Hitler ?
Partage Social
 
Localisation :
.

À PROPOS DU CINÉASTE :

Bignon Fernand  (1888 – 1969)

Bignon Fernand (1888 – 1969)

Photographe professionnel, installé à Gisors (Eure) dans les années 30. D’abord apprenti horloger à Caen (Calvados), il s’initie à la photographie à la Société Caennaise de Photographie dont il devient membre en 1911.