En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Le lecteur multimédia pour visionner les archives est Adobe Flash Player. Merci de mettre à jour ou d'installer le module dans votre navigateur web en suivant ce lien : https://helpx.adobe.com/fr/flash-player.html.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1912: Manoeuvres

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Rappel historique
Les Manœuvres de l'Armée de 1912 ont été les derniers exercices du genre avant le début de la Première Guerre Mondiale, deux ans plus tard. Ce film documente la troisième et dernière phase de l’entraînement militaire de cette année, qui a eu lieu du 16 au 20 septembre, près de Linton, Cambridgeshire. Les manœuvres ont été supervisées par le roi George V, arrivé de Balmoral mardi 17, qui a passé trois jours à regarder les exercices, avant de rentrer chez lui.
Film
Les Manœuvres de Sa Majeste
Réalisateur
Mr Ager junior (nom de baptême)
Année
1912, probablement le mardi 17 septembre
Format
35 mm
Lieu
Sud-est de Cambridge, autour de Linton.
Thématique
Guerres
Résumé
Les titres donnés à chaque section du film par les films d’actualité britannique du Warwick Bioscope Chronicle, clarifient les procédures. Les manœuvres présentaient deux «côtés». La Force Rouge, ou «étrangère», (commandée par le général Sir Douglas Haig) devait traverser la frontière entre Wells et Hunstanton avant d’attaquer Londres. La Force Bleue (dirigée par le général Sir James Grierson) représentait l'Armée Britannique et faisait partie d'une mobilisation générale pour défendre la capitale. Le film enregistre l'arrivée en voiture du roi George V. Il est accompagné d’un groupe d'officiers de l'armée, dont Sir John French, Chef du Grand Etat-Major Impérial et directeur des opérations en 1912. Probablement au carrefour d’Abington à Linton, le Roi et son escorte, à cheval, passent devant le cinéaste Ager Junior. L'Eastern Daily Press rapporta que de nombreux photographes et cinéastes étaient présents ce jour-là, désireux de documenter la visite du Roi. Quelques scènes plus tard, soldats et 2étrangers utilisent des jumelles pour surveiller la zone. Un soldat britannique utilise un héliographe pour faire des signaux. Suite à cela, les équipes d’artilleurs de terrain, placées dans les champs de trèfle, exécutent des tirs d’artillerie, enveloppées dans d’épais nuages de fumée. La caméra enregistre aussi des exercices de creusement de tranchées. Une bande de soldats court vers l'avant, dans un champ ouvert, et se jettent au sol, avant de creuser une digue pour assurer sa défense. Dirigées par le général Sir John French, les Manœuvres de l'Armée en 1912 eurent lieu sur une vaste zone dont Cambridgeshire, mais aussi des parties de Norfolk, Suffolk, Essex, Hertfordshire et Bedfordshire. Les Forces Rouges et Bleues étaient de tailles assez semblables. Elles avaient leurs propres troupes armées et dirigeaient donc à la fois une cavalerie et des divisions d'infanterie. Les avions et les dirigeables Gamma et Delta étaient également à leur disposition. L’équipe de Red Haig avait l'avantage au début. Elle était non seulement l’«assaillante», mais ses hommes étaient mieux organisés et supérieurement entraînés. Toutefois, à la fin des opérations, Grierson vaincu Haig, remettant en question la compétence d’Haig en tant que commandant sur le terrain. Le roi George V a séjourné à Kings House, au Trinity College, à Cambridge lors de sa visite pour observer les manœuvres. Chaque jour, il était emmené en voiture à divers endroits où des chevaux étaient préparés pour lui et son cortège. Tout en observant les exercices de 1912, le Roi a inspecté un Royal Flying Corp basé à Hardwick, visité les troupes dans des camps de repos et a organisé un dîner au Trinity College où le délégué russe, le général Foch, fut invité. Ce film est un aperçu précieux de l'histoire militaire fournissant des informations sur l’armement et la stratégie à un moment sensible de l'Histoire de la Grande- Bretagne.
Partage Social
 
Localisation :
.