En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Le lecteur multimédia pour visionner les archives est Adobe Flash Player. Merci de mettre à jour ou d'installer le module dans votre navigateur web en suivant ce lien : https://helpx.adobe.com/fr/flash-player.html.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1960 : Actualités fécampoises

 

ARCHIVES LIÉES Personnalités en Normandie :

 
Personnalités en Normandie
Le monde politique

Film :
Actualités fécampoises
Réalisation :
Le Roy Yves
Date :
1960
Format :
16 mm, Couleur , Sonore
Notice :
Yves Le Roy, opticien à Fécamp, membre du Club des Cinéastes Amateurs de Fécamp (CCAF), réalise avec sa caméra Paillard Bolex 16mm des documentaires de grande qualité. Ici, en juillet 1960 il filme la visite du Général De Gaulle à Fécamp lors de son voyage de 5 jours en Normandie. Les images accompagnées de l’enregistrement du discours, sont diffusées aux Fécampois au cours de soirées publiques organisées par le CCAF.
En savoir plus :
Le Général de Gaulle est né à Lille le 22 novembre 1890 dans une famille catholique, érudite et conservatrice. Il souhaite embrasser la carrière militaire, entre à St Cyr en 1908, et rejoint le régiment commandé par Pétain en 1912. Blessé à deux reprises, décoré de la Croix de Guerre, il est finalement fait prisonnier à Verdun. Après la guerre, il enseigne à St Cyr, mais ses théories sur le mouvement et le rôle des blindés suscitent l’hostilité de ses supérieurs. Ses premiers écrits irritent l’Etat-Major. Durant la Seconde Guerre Mondiale, le Colonel de Gaulle se distingue à la tête de sa division de cuirassés, il s’oppose alors directement au Maréchal Pétain dont il devient un ennemi juré. Son appel du 18 juin le propulse à la tête de la Résistance et le 26 août 1944, il descend les Champs Elysées dans un « Paris outragé! Paris brisé! Paris martyrisé! mais Paris libéré ! ». Il prend la tête du gouvernement et se donne la lourde tâche de terminer la guerre, de prendre part aux négociations de paix aux côtés des Alliés, et d’éviter la guerre civile en France. Opposé au système de la IVè République, il démissionne en janvier 1946. En 1958, il revient «en sauveur» d’une république ébranlée par les événements d’Algérie. Une nouvelle Constitution est rédigée. La France vit désormais sous le régime de la Vè République. Il est confronté à des difficultés en politique intérieure : les accords d’Evian mettant fin à la Guerre d’Algérie, ne sont signés qu’en 1962. Pour asseoir son autorité, il multiplie les voyages à la rencontre du peuple français. En politique extérieure, il consacre son énergie à imposer sa vision d’une France émancipée de ses anciens Alliés et particulièrement des Etats-Unis. Les événements de mai 1968 vont précipiter la chute du Général en décalage avec les aspirations de réforme d’une jeunesse qui le perçoit comme un homme de l’autre siècle. Il quitte définitivement le pouvoir en avril 1969. Il reste aux yeux de bien des Français l’incarnation d’une «certaine idée de la France».
Partage Social

À PROPOS DU CINÉASTE :

Le Roy Yves (1922 -2012)

Le Roy Yves (1922 -2012)

Opticien établi à Fécamp, on lui doit un très grand nombre de films documentaires sur la vie maritime, les courses de voitures, les traditionnelles fêtes religieuses de la côte Normande, etc. Son dynamisme et la qualité de ses réalisations fit qu’il devint, pendant 15 ans, correspondant pour l’ORTF et France 3 Normandie pour lesquels il réalisa près d’un millier de reportages.