En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Le lecteur multimédia pour visionner les archives est Adobe Flash Player. Merci de mettre à jour ou d'installer le module dans votre navigateur web en suivant ce lien : https://helpx.adobe.com/fr/flash-player.html.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1965 : Actualités UGACS

 

ARCHIVES LIÉES Personnalités en Normandie :

 
Personnalités en Normandie
Le monde du spectacle

Film :
Actualités UGACS 64/65
Réalisation :
Archimède Films
Date :
1965
Format :
16 mm, N&B, Sonore
Notice :
Ce film tourné par les élèves du Lycée Corneille membres d’Archimède-Films, récapitule, sous forme de reportages sonores, les différentes activités extra-scolaires de l’établissement en 1964 et 1965. A l’occasion de la fête de la Lycorne, l’atelier théâtre présente « l’Illusion Comiqu »e de Corneille. Nous en voyons les préparatifs et la représentation.
En savoir plus :
Annie Duperey est née à Rouen le 28 juin 1947 entourée de ses parents, de sa grand-mère, de sa tante, de son oncle, et de ses chats. Son enfance fut heureuse jusqu’au 6 novembre 1955, où ses parents sont asphyxiés tous les deux dans leur salle de bain. Elle vit désormais chez sa grand-mère paternelle séparée de sa petite sœur de 6 mois qui va vivre chez sa grand-mère maternelle. Son parcours scolaire est chaotique, passe par le Conservatoire et les Beaux-Arts de Rouen, pour se consacrer à la danse, au théâtre et à la peinture Elle intègre le Conservatoire de Paris puis entre au Cours Simon. Elle est remarquée par Jean Meyer qui lui offre son premier rôle dans la pièce « Les trois mariages de Mélanie » de Charlotte Frances. Jean Luc Godard la fait tourner dans son long métrage « Deux ou trois choses que je sais d'elle » en 1966. Sa carrière prend son envol. Elle tourne sous l'égide de Pierre Richard, Alain Resnais, Georges Lautner... En parallèle, elle continue le théâtre, interprétant les plus grands auteurs comme Dario Fo, Shakespeare ou Giraudoux. Sa prestation remarquée dans « la Guerre de Troie n'aura pas lieu » (mise en scène de Jean Mercure) lui vaut d'ailleurs la reconnaissance de ses pairs. Elle se met à l’écriture autobiographique à partir de 1976.
Partage Social