En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.

1966 : Ville du Havre

 

ARCHIVES LIÉES Personnalités en Normandie :

 
Personnalités en Normandie
Le monde du spectacle

Film :
Ville du Havre
Réalisation :
Lebon Émile
Date :
1966
Format :
8 mm, Couleur, Muet
Notice :
Né dans une modeste famille d’origine bretonne installée au Havre, Emile Lebon, passionné de cinéma, acquiert en 1945 une caméra à manivelle Pathé 9,5mm, qui lui permettra de filmer la reconstruction de la ville et des scènes de la vie familiale. Au début des années 60, il troquera sa caméra 9,5mm pour une 8mm avec laquelle il filmera notamment le tournage du film « Le Cerveau » de Gérard Oury avec Bourvil et Jean-Paul Belmondo que nous apercevons brièvement.
En savoir plus :
Né en 1919, d’une mère journaliste et d’un père violoniste classique, Gérard Oury entre au Conservatoire, suit les cours de Louis Jouvet aux côtés de Bernard Blier et François Perrier. Il commence une carrière d’acteur mais ne se réalisera pleinement que derrière la caméra à réaliser des films comiques avec comme principal interprète Louis de Funès. Ils tourneront ensemble « Le Corniaud », « la Grande Vadrouille », « la Folie des Grandeurs »…En mai 1968 alors que les étudiants arrachent les pavés de Paris, il se demande s’il va pouvoir tourner « le Cerveau » qui raconte l’histoire de deux gagne-petit du crime (Belmondo et Bourvil) qui veulent attaquer un train transférant des fonds de l’OTAN alors qu’un as britannique du braquage (David Niven) surnommé « le Cerveau », est déjà sur le coup. Pour le tournage de ce film, on réalise une réplique de la Statue de la Liberté de Batholdi en polyester qui sera offerte à la ville de Barentin. Gérard Oury s’éteint en 2006 salué par ses pairs comme le «Roi du Rire».
Né en 1933 dans une famille d’artistes-père sculpteur et mère artiste-peintre- Jean Paul Belmondo pratique la boxe comme amateur, mais également brièvement comme professionnel. À 16 ans, il suit des cours de théâtre afin d’intégrer le Conservatoire d’Art Dramatique, il en sort 4 ans plus tard non diplômé. En 1953 il fait ses débuts au théâtre avec « Médée et Zamore». En 1958, il débute avec un petit rôle au cinéma dans « Sois belle et tais-toi ». En 1960, Jean-Luc Godard, lui confie le premier rôle dans « À bout de souffle » : Jean-Paul Belmondo devient un des acteurs les plus en vue de la Nouvelle-Vague. En 1964, «L’Homme de Rio » est un énorme succès. Sa carrière atteint son apogée de la fin des années 70 au milieu des années 80 avec «Le Professionnel » (1981), « L’As des as » (1982), «Le Marginal » (1983). Il revient au théâtre en 1987 : « Kean » est un triomphe. En 1969 il tourne sous la direction de Gérard Oury «Le Cerveau » avec Bourvil
Partage Social