En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1939: La Digue de Fécamp

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Rappel historique
24 juillet 1904 : inauguration de la promenade sur la digue à Fécamp, le long de la mer.
Film
Excursion des anciens combattants
Réalisateur
Davoust Charles
Année
1939
Format
9,5mm, N&B , Muet
Lieu
Fécamp
Thématique
Urbanisme
Résumé
A la veille de la deuxième guerre mondiale, un groupe d’anciens combattants de la « Grande Guerre » et leurs familles font une excursion à Fécamp et ses environs pour promouvoir la Paix. Réunis près des cars avant d’embarquer dans des bus, le groupe d'anciens combattants se retrouve et discute. Quelques plans filmés depuis le véhicule découvrent le paysage. On les retrouve bientôt en visite dans la cité de ce qui était encore la Seine Inférieure.
Le groupe se promène sur la digue de Fécamp en 1939. Les femmes sont entre elles, portent des chapeaux à fleurs, les hommes de leur côté sont assis sur le parapet et brandissent une sorte de pancarte avec un poilu dessiné sur laquelle on peut lire « Pax ». Des femmes en noir, peut-être des veuves se cachent, gênées derrière leurs sacs à main. Assis en rang d’oignons sur la plage, on lance des galets vers la mer. Des femmes se trempent les pieds en tenant leurs robes à fleurs.
Partage Social
 
Localisation :
.

À PROPOS DU CINÉASTE :

Davoust Charles (1888 - 1968)

Davoust Charles (1888 - 1968)

D’une famille d’origine mayennaise émigrée en Normandie, il fait toute sa carrière dans les services techniques d’Électricité de France. Au début des années Trente, il fait l’acquisition d’une caméra et filme nombre d’épisodes de sa vie familiale et professionnelle, en particulier les manifestations du Front Populaire. Sa filmographie, allant de 1930 à 1945, contient de nombreuses images de la sociabilité normande de l’entre-deux guerres.